La chanson de Jacques Brel… L’île, bouée inaccessible que tout le monde recherche… Réalité mystique dont nous entendons parler depuis que le monde est monde.
L’île, chacun la rêve de sa manière, chacun l’entoure de ses désirs, mêmes les plus impertinents. Elle est tantôt jonchée de sable blanc. A d’autres moments, elle montre des côtes austères.
Certains la voient immense, d’autres aussi minuscule qu’une noix.
Afin d’élucider ce mystère, j’ai pu, lors d’un dîner mondain, interroger quelques convives bien-pensants à propos de ce mythe de l’île. Je vous retrace ici sommairement l’état des opinions que j’ai pu glaner ça et là, lors de ce repas, somme, toute, bien accablant.